Fermeture de l'espace France Services d'Acheux-en-Amiénois
Afin d'effectuer son déménagement et emménagement dans les locaux du Zèbre, l'espace France Services d'Acheux-en-Amiénois sera fermé du 26 février au 2 mars. Réouverture le lundi 4 mars aux horaires habituels. En cas d'urgence administrative, l'espace France services de Bray-sur-Somme reste ouvert En savoir plus
Territoire
thématique retour à la liste

Quelles énergies renouvelables dans nos communes ?

Avec la loi d’accélération de la production d’énergies renouvelables, l’Etat a franchi une nouvelle étape dans le développement et la mise en œuvre de l’énergie verte sur le territoire. Concertation citoyenne à venir.

Promulguée en mars 2023, cette loi fait de la planification territoriale des énergies renouvelables une priorité. Pour cela, elle réaffirme le rôle crucial des collectivités territoriales et des élus locaux en termes d’aménagement du territoire en leur donnant de nouveaux leviers d’action.

Grâce à cette loi, les communes peuvent désormais définir, après concertation avec leurs administrés, des zones d’accélération, où elles souhaitent prioritairement voir des projets d’énergies renouvelables s’implanter. Ces zones d’accélération peuvent concerner toutes les énergies renouvelables : le photovoltaïque, le solaire thermique, l’éolien, le biogaz, la géothermie, etc. Tous les territoires sont ainsi concernés et pourront personnaliser leurs zones d’accélération en fonction de la réalité de leur territoire et de leur potentiel d’énergies renouvelables.

Ces zones d’accélération ne seront pas des zones exclusives : des projets pourront être autorisés en dehors. Toutefois, un comité de projet sera obligatoire pour ces projets, afin d’inclure la commune d’implantation du projet et les communes limitrophes dans les discussions préliminaires au plus tôt.

Les porteurs de projet seront, quoi qu’il en soit, incités à se diriger vers ces zones d’accélération. D’abord, parce qu’elles correspondront à une volonté politique et témoigneront d’une désirabilité locale du projet d’énergie renouvelable. Ensuite, parce que le Gouvernement mettra en place des avantages financiers pour les porteurs de projet s’implantant sur ces zones. Cela permettra aux zones d’accélération d’être attractives économiquement et de compenser des conditions climatiques éventuellement moins avantageuses.

Afin de faciliter le lien entre ces zones et les documents de planification du territoire concerné, les collectivités pourront inclure ces zones dans leurs documents d’urbanismes via la procédure de modification simplifiée.

Afin d’échanger sur ce sujet, une concertation citoyenne est organisée le mercredi 13 décembre 2023 à 19h au Zèbre d’Albert (7 Avenue de la République).

A lire aussi