Mise à jour : 04/05/16

| |Fermer la fenêtre|

Mairie de Mailly-Maillet

Population : 614 habitants

2, rue Lepage

Superficie du territoire : 1114 hectares

80560 Mailly-Maillet

Maire : Christelle LEFEVRE

Tél. : 03.22.76.21.32 - Fax : 03.22.76.29.11

Canton d'Acheux-en-Amiénois

e-mail : mailly.maillet@orange.fr

|Vie municipale|Vie pratique|Économie|Vie associative|Manifestations|Patrimoine & Tourisme|


 

Vie municipale

Composition du Conseil Municipal :

Maire : Christelle LEFEVRE
1er Adjoint : Régis BEAUCOURT
2ème Adjoint : Bernadette DAUPHIN
3ème Adjoint : Murielle BAILLOU
4ème Adjoint : Johan BASSERIE
Conseillers municipaux : Marcel IRR, Bertrand BELVALETTE, Gilbert SAVY, Hugues BEVIERE, Cédric DEFRENNE, Isabelle WEISS, Alain HEMERY, Clément BENOIT, Raymond DIGNOCOURT, Ginette GUEANT

Secrétariat de Mairie : Élisabeth LEVRIEN

Heures d'ouverture :
Lundi de 09h00 à 12h00
Mardi de 09h00 à 12h00
Jeudi de 09h00 à 12h00
Vendredi de 09h00 à 12h00

Permanences des Élus :

Heures de permanence :
Lundi de 09h00 à 12h00
Mardi de 09h00 à 12h00
Jeudi de 09h00 à 12h00
Vendredi de 09h00 à 12h00

Et sur rendez-vous

Délégués communautaires :

Christelle LEFEVRE (Titulaire)
Régis BEAUCOURT (Titulaire)

haut de page

Vie pratique

Éducation :

École : regroupement avec les communes de Bertrancourt, Courcelles-au-Bois, Colincamps, Auchonvillers, Englebelmer, Beaussart (hameau de Mailly-Maillet) - 126 élèves - Cantine - Garderie.
S.I.VO.S. d'Acheux-en-Amiénois (Syndicat Intercommunal à VOcation Scolaire)
S.I.SCO d'Albert (Syndicat Intercommunal SCOlaire)
S.I.SCO Les 3 Versants (Syndicat Intercommunal SCOlaire)

Autres syndicats auxquels la commune adhère :

S.I.E.R. Albert Doullens
S.I.A.E.P. Plateau Nord Albert (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau Potable) - Délégués : Messieurs BEVIERE et MOURIER
S.T.S. d'Albert

haut de page

Économie

S.A.R.L. Bati-Chauff, 52 rue Lepage, Mailly-Maillet - 03.22.76.05.05
Boulangerie DHIU, 4 rue Laleu - 03.22.76.22.23
La Maillotine, Boucherie-charcuterie, 2 rue Lèon Breuval - 03.22.76.18.51
Le Maillotin, café-brasserie, 3 rue du Général Leclerc - 03.22.32.53.82
A.C.G. Auto - Garagiste 7 rue C. Dupré - 03.22.76.20.01
Couverture Gérard José, 8 Grande Rue Beaussart - 03.22.76.25.81
Salon de coiffure Crea Color, 15 rue Laleu - 03.22.76.22.24
Aurore LEFEBVRE, coiffeuse à domicile - 06.78.2104.62
Isolation - Aménagement de combles Debeauvais Didier, 30 rue Laleu - 03.22.74.00.31
Coiffure à domicile Nicole, Beaussart - 06.89.48.16.44
Paysagiste, Henin mallory, 29 rue Lepage
Pharmacie Leclercq Julie, 2 rue Pierre Lefebvre - 03.22.76.20.03

Maison communale "Les 4 M", 1 rue Lepage (ancien presbytère) - Liste des praticiens :
Docteur Raucy Pierre, médecin généraliste - 03.22.76.20.09
Docteur Lefevre Jean-Pierre, médecin généraliste - 03.22.76.25.34
Masseur kinésithérapeute Dieval Nicolas - 06.19.94.18.63
Infirmière Baudet Jocelyne - 03.22.76.41.85
Médecin ostéopathe Debroy-Fourdinier Floriane - 06..54.13.83
Psychologue Juguet-Cheret Cécile - 06.35.38.27.80
Sophrologue Borez Lise - 06.81.28.24.50

Vétérinaire Ennuyer & Pinaud, 12 rue du Général Leclerc - 03.22.76.22.33
Étude Notariale de Maître Leleux, 29 rue du Général Leclerc - 03.22.76.20.04

Chambres d'hôtes :
M. et Mme Bellengez, 10 bis rue Charles de Gaulle - 03.22.76.65.06
Mme Pécourt, 27 rue Pierre Lefebvre - 03.22.76.21.44
M. et Mme Delcour, gîte pour enfants "La Ferme des P'tits Loups"

Gîte de M. Beuvin Jean-Pierre, 23 rue du Général Leclerc - 03.22.76.29.65

haut de page

Vie associative

Colin Maillard
Comité des Fêtes
Foyer Rural de Beaussart
Ballon au poing de Mailly-Maillet
Société de Chasse de Beaussart
Société de Chasse de Mailly-Maillet
Les Trois Maillets
Les Anciens Combattants
L'Amicale des Sapeurs-Pompiers
l'A.S.R.P.M. : Association pour la Sauvegarde et la Restauration du Patrimoine de Mailly
Endurance du Coquelicot

haut de page

Manifestations

Dimanche 12 juin de 12h00 à 19h00 salle des fêtes de Mailly-Maillet : Repas dansant avec orchestre musette à l’occasion des 40 ans du Club des Aînés de Mailly-Maillet et environs. Renseignements : 03.21.07.63.25 – 03.22.76.20.89
Du 28 juin au 13 juillet à Mailly-Maillet : Exposition sur l’artisanat de tranchées de la 1ère Guerre Mondiale proposée par Gilbert Guéant à la chapelle Madame de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.
Du 29 juin au 03 juillet Mailly-Maillet : Camps militaire et Hôpital de campagne sur la place. Authentique portrait de la vie des soldats il y a 100 ans par l’Association « The Great War Society ». Installation d’un hôpital de campagne, tente équipée et personnel médical en uniforme d’époque. Départ de voitures ambulances pour le front, tentes de cantonnement et cuisine roulante. Le 1er juillet messe militaire à 11h00 dans le camp « Great War Society ». Le 2 juillet à 17h00 défilé du régiment, réception des officiels sur la place. A 18h30 repas du « Poilu » à la salle des fêtes. Inscription au repas : 03.22.76.21.32. Renseignements : 03.22.76.21.32
Du 02 au 04 juillet place publique de Mailly-Maillet : Fête locale organisée par le Comité des Fêtes. Scooter, manège enfantin, confiserie. Renseignements : Alex Mourier – 06.63.08.13.38
Dimanche 03 juillet à 14h00 Mailly-Maillet : Fête locale et jeux picards. Championnat de ballon au poing sur la place.
Lundi 04 juillet à 20h00 église Saint-Pierre de Mailly-Maillet : Dans le cadre des commémorations du Centenaire 14/18. « La vie à Mailly-Maillet de 1914 à 1918 ». Scénario : ASRPM. Figurants : 46 élèves de l’école. Entrée gratuite.
Du 05 au 13 juillet de 10h00 à 17h00 salle des fêtes de Mailly-Maillet : Expositions. Du 25 au 09 juillet exposition sur « La médecine pendant la Grande Guerre ». Du 10 au 13 juillet ligne du temps – Hommage aux soldats et civils, les maillotins et Beaussartois pendant la Grande Guerre. Photos d’archives de la commune avant, pendant et après la Grande Guerre et photos actuelles.
Vendredi 08 juillet à 20h30 église Saint Pierre de Mailly-Maillet : Dans le cadre du centenaire de la Bataille de la Somme. « Le circuit du souvenir. La bataille de 1916 ». Film réalisé par Michel Quézin suivi d’un débat. Lecture de témoignages de guerre. Entrée gratuite.
Lundi 11 juillet Mailly-Maillet : Randonnée pédestre de Mailly-Maillet au Parc Terre-Neuvien. Rendez-vous à 10h3 sur la place avec son pique-nique. Visite commentée du site de mémoire.
Mardi 12 juillet à 20h30 église Saint-Pierre de Mailly-Maillet : Dans le cadre du centenaire de la Bataille de la Somme. « L’occupation d’Amiens, les batailles jusqu’en 1918 ». Film réalisé par Michel Quézin suivi d’un débat. Entrée gratuite.
Jeudi 14 juillet Mailly-Maillet : Fête Nationale. 10h00 défilé à Mailly-Maillet, à 14h00 défilé à Beaussart, à 15h00 jeux traditionnels sur la place, 19h00 repas de la Victoire à la salle des fêtes suivi de la retraite aux flambeaux et à 23h00 feu d’artifice. Inscription repas – 03.22.76.21.32
Samedi 17 et dimanche 18 septembre de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 Mailly-Maillet : Journées du Patrimoine. Visites guidées gratuites de l’Eglise Saint-Pierre et de la Chapelle.


haut de page

Patrimoine & Tourisme

Histoire de l'Église de Saint Pierre de Mailly-Maillet :

Avant 1100, existait une chapelle, dédiée à Saint Antoine et à Saint Léger. Elle se trouvait au milieu du cimetière actuel (Route de Colincamps). 

Vers 1100, est construite l'église dédiée à Saint Pierre, sur son emplacement actuel, en face du château des seigneurs de Mailly, aujourd'hui disparu. 

En 1470, la prise du château par le comte de Romont et les Bourguignons entraîne des dégâts à l'église. 

En 1495, est entreprise une reconstruction complète de l'édifice selon un plan en forme de croix grecque. Sur la façade, est représentée Isabeau d'Ailly, veuve en 1505 de Jean III de Mailly. Elle est considérée comme la promotrice de cette reconstruction. Elle meurt en 1519.

1636 : À la tête des troupes hongroises et croates, Jean de Werth brûle une partie de l'église. 

1651 : Restauration partielle de la chapelle droite consacrée à Saint Nicolas. 

1663 : Un grand incendie détruit les voûtes, mais le portail subsiste.

1673 : Reconstruction du chœur par Chavelain.

1710 : Passage du Maréchal de Villars : pillage et incendies.

1729 : Boiseries du chœur, exécutées par Yoachim Boucher, menuisier à Mailly-Maillet, et Breimer, maître sculpteur à Bapaume.

1737 : Chaire exécutée par Doucet, d'Albert.

Église & armoiries de Mailly-Maillet

1770 : Les grilles du chœur, des chapelles latérales et des fonts baptismaux, sont l'œuvre de Nicolas Lefevre, ferronnier à Mailly-Maillet.

1781 : Les deux autels latéraux (Sainte Vierge et Saint Nicolas), sont l'œuvre des frères Jean et Louis Boucher, menuisiers à Mailly-Maillet. 

1846 : L'église est classée aux Monuments Historiques. Confirmation du classement en 1901.

1914-1918 : La façade est protégée par un parapet de fascines, sur ordre de Charles Corbier, Maire à l'époque. Mais le chœur et le clocher sont endommagés par les bombardements. Effondrement de la tour placée contre le transept.

1920-1930 : Reconstruction du chœur et élévation d'un clocher plus élevé. La perte des orgues, placés sous la rosace, date de cette époque.

 

Histoire de la Chapelle Madame :

En 1755, l'Académie royale d'architecture mettait pour la première fois au concours le projet d'une chapelle sépulcrale isolée, avec une seule entrée, un autel et des renfoncements pour les tombeaux. A cette époque, Louis-Victor, marquis de Mailly, faisait construire un édifice comparable en bordure de son château afin de recevoir les restes de sa jeune épouse, Antoinette Cadot de Sébeville, récemment décédée à l'âge de 26 ans.

Antoinette Cadot de Sébeville

L'intérieur de la chapelle d'après un dessin des frères Duthoit

La réalisation fut rapide. Seulement trois ans séparèrent la construction du gros oeuvre de l'achèvement en 1757, des principaux éléments sculptés. Cette célébrité explique la complémentarité réussie entre l'enveloppe architecturale et le mausolée de Dupuis. La marquise lève les yeux vers le lanterneau supérieur, seul percement ouvert dans la vaste coupole. En face, une niche vide semble attendre la sépulture funéraire de son conjoint. L'ovale intérieur créé un espace centré, propice au recueillement, tout en marquant un axe principal pour la célébration du culte.

La voûte est construite en tas-de-charge, c'est-à-dire par assises avançant horizontalement les unes sur les autres, un procédé audacieux, jusque-là seulement recommandé pour les petites portées. A l'intérieur, l'emploi de la pierre et du marbre fait contraste avec l'appareil en briques qui recouvre les larges panneaux extérieurs.

Le monument a souffert d'infiltrations d'eau qui nécessitèrent dès 1790 la suppression de la balustrade extérieure, du manque d'entretien consécutif au revers de fortune des héritiers de la seigneurie de Mailly au cours du XIXème siècle, des bombardements de la Grande Guerre qui touchèrent le lanterneau et le campanile, enfin des travaux de réfection au cours desquels ces deux parties endommagées furent arasées.

Classée en 1973 au titre des Monuments historiques, la chapelle a fait l'objet, en 2001-2002, d'une première phase de restauration portant sur les façades. Une mobilisations de toutes les énergies reste nécessaire pour continuer l'action entreprise auprès des autorités et contribuer à ce que cet édifice, un des plus remarquables construit en Picardie au milieu du XVIIIème siècle, puisse retrouver l'éclat de son état d'origine.

Dans une niche latérale, le sculpteur Jean-Baptiste Dupuis a représenté Antoinette Cadot de Sébeville agenouillée sur un prie-Dieu, les mains jointes. Devant elle, deux enfants en larmes : l'un est allongé, accoudé sur un crâne, l'autre, debout, tient un flambeau renversé. Au sommet de la pyramide, entre les draperies à lambrequins, un ange, une trompette à la main, s'apprête à sonner l'heure du jugement dernier. Dupuis avait utilisé un répertoire allégorique comparable pour le tombeau de l'évêque Pierre Sabatier réalisé quelques années plus tôt pour la cathédrale d'Amiens; les puttis de Mailly rappellent l'Ange pleureur sculpté par Blasset au tombeau du chanoine Lucas.

Vue de la Chapelle actuelle

L'intérieur forme un ovale de 12,40 m sur 10,25 m . Au-dessus d'un stylobate continu, des pilastres jumelés sont coiffés de chapiteaux ioniques. Un entablement marque la base d'une vaste coupole décorée de nervures qui se rapprochent progressivement entre elles jusqu'à l'oculus supérieur. Quatre saillants extérieurs assurent le contrebutement de la poussée exercée par cette voûte. En façade s'ouvre le porche d'entrée, surmonté du campanile. A l'origine, une balustrade ornée de pots à feu faisait le tour de l'édifice au dessus de la corniche. La tout-lanterne était largement éclairée par quatre fenêtres en plein cintre séparées par des contreforts.

Vue de la Chapelle à son origine

haut de page