Histoire industrielle

L'instant photo


Mars 2018 : la collection particulière de Marc Bétrancourt sur l’épopée industrielle et aéronautique d’Albert mise à l’honneur aux Trophées de l’industrie.

La devise de la ville d’Albert « Ma Force par le Fer » (« Vis Mea Ferum »), démontre l’empreinte traditionnelle de la région dans les Industries Mécaniques et Métallurgiques. Le territoire est également le « berceau » de la machine-outil française, de l’aviation et de l’hydraulique (fabrication de vérins, de centrales, de pompes….)

L'aéronautique


On peut dire que l’avionneur a permis à l’usine d’être aujourd’hui de plein pied dans l’aérospatiale (actuel STELIA Aerospace), permettant d’employer des milliers de personnes. Le territoire du Pays du Coquelicot s’est fait une réputation dans l’aéronautique, grâce à Henry Potez. C’est en 1922 que « l’avionneur », qui a débuté son « ascension » dans la région parisienne, construit son usine dans sa commune natale : Méaulte. Elle ouvrira en 1924  

Neuf années plus tard l’usine d’avions est le numéro un mondial (jusqu'à 5 000 employés), produisant « les célèbres » Potez 25 et 63 utilisés lors de la 2nde guerre mondiale. L’usine qui est à l’origine de la saga AIRBUS aujourd’hui STELIA Aerospace, produit son dernier avion complet en 1955. Cela est successivement dû aux conséquences de l’occupation allemande et de la nationalisation de l’entreprise.

Aujourd'hui, c'est encore 2500 personnes (1500 STELIA, 1000 en sous-traitance locale) qui vivent de la filière aéronautique.


La Machine-outil
 
REISMANNC’est au milieu du XIXème siècle que la machine-outil s’est développée dans la région d’Albert, avec la naissance d’entreprises comme Lefebvre et Bardoux au milieu des années 1830.    

En 1875, suite à la guerre franco-allemande, les destructions sont importantes, mais Victor Liné reprend l’une des entreprises Lefebvre, devenant ainsi Forest Liné (aujourd’hui encore présente sur le Parc d’activités Henry Potez) et appartiennent au groupe FIVES - Département FIVES Macining.      
L’histoire de la machine-outil nous a laissé quelques noms célèbres tels que Liné, Cazeneuve, GSP…
Après la 2nde guerre mondiale, c’est encore grâce à Henry Potez et son usine de Méaulte que la machine-outil en lien à l’aéronautique peut continuer à se développer.  




L’hydraulique

Face à l’industrie machine-outil, l’hydraulique s’est développée pour le matériel de levage et de manutention. On voit donc des entreprises apparaître, tels que Ponche et Fourmaux en 1949, suivi de Douce Hydro en 1950 (encore présente aujourd’hui sur le Parc d’activités Henry Potez).
A cette époque Albert devient le deuxième pôle hydraulique de France. 

L’avenir industriel

•    Usinage à grande vitesse 
C'est l’usine Forest Liné Capdenac créée en 1957 qui, avec « la maîtrise » des machines de fraisage à très grande vitesse, a marqué les débuts de cette technologie. 
Aujourd’hui la société dispose de toute une gamme de machines, telles que des « centres de fraiseuses à grande vélocité » (accélérations très élevées), ainsi que des fraiseuses destinées à la fabrication de structure aérienne.

•     La plasturgie 
La plasturgie est également une industrie présente sur notre territoire, avec des métiers associés à la transformation et à l’extrusion. Les plus grandes entreprises implantées et liées à ce secteur, sont Omniplast - Groupe MEP (Albert - Parc André Liné), Zumaplast (Albert - Parc Henry Potez) et Plastil (Albert - Parc Henry Potez). Aujourd’hui, la Picardie occupe le cinquième rang des régions plasturgistes françaises.

•    La commande numérique 
En lien avec la machine-outil et l’usinage à grande vitesse, la commande numérique désigne « l’ensemble des matériels et logiciels ayant pour fonction de mouvoir l'outil d'usinage (fraise, foret, laser, jet d'eau, etc...) porté par la machine. » 

Les avancées technologiques

L’ A380 a permis à nos entreprises d’utiliser et de développer de nouvelles technologies et notamment de nouveaux matériaux, ayant pour principal objectif de réduire le poids de l’avion.
On retient tout particulièrement :

•    Les matériaux composites
- matériau composite conducteur, « intégrant un grillage de bronze permettant de canaliser la foudre et assurant l'ininflammabilité du kérosène stocké à l'intérieur de l'aile ».
- le Glare qui est « un nouveau matériau composite (fibres de verre et d'aluminium) de haute technologie »

•    Les matériaux intelligents (mesurent la pression et la température) 

•    La peinture hydrosoluble (peinture sans solvant)… 

Texte réalisé en collaboration en 2012 avec  :

Association Aéronautique Histoire de Méaulte
Route de Bray-sur-Somme
80300 MEAULTE
Tél : 03 22 64 33 47
Fax : 03 22 64 30 01

Musée  de l’épopée industrielle et aéronautique d’Albert
Collection particulière
Visite sur réservation
Rue de l’Industrie
80300 ALBERT
www.musee-eia.com

Vous pouvez consulter le diaporama sur l'histoire industrielle d'Albert réalisé par l'Office de Tourisme du Pays du Coquelicot en lien avec Gilbert Goullieux, ancien président de l'office de tourisme, en cliquant ici.