Offres d'emplois

La communauté de communes recrute :

Un Responsable-adjoint du réseau de lecture publique H/F

Le réseau de lecture publique du Pays du Coquelicot est constitué d’un réseau de quatre bibliothèques sur un territoire à dominante rurale composé de 66 communes. La communauté de communes est engagée dans une démarche de développement de la lecture publique, avec d’une part deux projets de nouveaux équipements à venir (construction d’un pôle culturel tête de réseau à Albert, qui regroupera l’école de musique, la médiathèque et le service jeunesse, et d’une médiathèque de proximité à Bray-sur-Somme) et d’autre part la mise en oeuvre d’un projet de service favorisant les actions répondant aux objectifs de transversalité entre les services et de desserte du territoire. Dans ce contexte, la Communauté de communes recrute pour son réseau de lecture publique un Responsable-adjoint (en fonction de l’évolution du projet de service, le profil de poste sera susceptible d’évoluer). Pour plus d'informations veuillez cliquer ici.
 
Date limite de candidature : Avant le 30 novembre 2018


Un assistant commande publique H/F

Missions : Sous l’autorité de la responsable du service Administration Générale et Commande Publique vous assurez la gestion administrative et l’exécution financière des marchés publics des procédures de marchés publics et de concession de service public. Pour plus d'informations veuillez cliquer ici.

Date limite de candidature : Avant le 25 novembre 2018

Un gestionnaire carrière - paie H/F

Missions : Sous l’autorité du responsable du service des ressources humaines et en binôme avec un(e) autre assistant(e), vous assurez la gestion administrative de la carrière des agents communautaires, tous statuts confondus, et de la paie. Pour plus d'informations veuillez cliquer ici.
Date limite de candidature : Avant le 25 novembre 2018

 

 
Mettez-vous au vert !      

Ville-sur-Ancre_la-SommeVous souhaitez diversifier votre séjour, vous dépayser, trouver un moment de paix pour vous ressourcer après la traversée des champs de batailles.
Notre bout de monde à nous recèle de richesses et n’est qu’à deux pas de l’agitation des villes.
Découvrez nos sites classés aux réseaux Natura 2000, ZNIEFF,...), nos ateliers pour vous le faire connaître, nos activités multiples au bord de l'eau. Après votre visite, vous comprendrez pourquoi il mérite tant de respect !

 
logo_Eden
L'Office de Tourisme du Pays du Coquelicot a eu l'honneur d'obtenir un classement exceptionnel 
dans le cadre du Concours européen EDEN 2009 (European Destinations of ExcelleNce) 
sur le thème des "espaces protégés" auquel elle a participé en avril 2009,
organisé par la Commission européenne rattachée au Ministère de l’Industrie, l’Economie et l’Emploi (sous-direction du Tourisme).Elle a obtenu le 2e rang après la destination d’excellence retenue, au même titre que trois autres régions de France. En tout, 11 régions ont été retenues au niveau national sur 30 dossiers déposés. L'Office de Tourisme du Pays du Coquelicot a souhaité mettre en avant ses récentes réalisations en lien avec sa politique de développement durable. Le jury a  reconnu ses efforts fournis dans ce sens et lui attribue une réelle crédibilité dans les actions qu’elle met en œuvre avec ses nombreux partenaires. La Commission européenne reste présente auprès des quatre destinations primées après la destination d’excellence pour accompagner leurs actions de développement.
Allongez votre circuit      
Longueval

Longueval_mmorial-australiLe Mémorial Sud-Africain et son Musée (15 km NE d’Albert), deux édifices surprenants situés au cœur du bois Delville baptisé le "Bois du Diable" (Devil’s wood), rendent hommage aux soldats sud-africains qui y vivent leur baptême du feu entre le 15 et le 20 juillet 1916. Sur les 3 200 hommes participant aux attaques, seuls 143 en reviennent. Le bois Delville est incontournable pour faire avancer le front vers l’Est. 
Le Mémorial
 est situé à l'extrémité d'une avenue bordée de chênes provenant d'Afrique du Sud. Il est inauguré en 1926. Son centre est surmonté d'une statue en bronze représentant deux frères inséparables dans la mythologie grecque et romaine, Castor et Pollux et symboles de fraternité entre tous les peuples d'Afrique du Sud. 
Le Musée
, à l’arrière du monument, est ouvert depuis 1986. Il est bâti autour d’une Croix de la Consécration et inauguré en 1986 ; son architecture est la réplique du Fort du Cap. 
Il commémore la lutte des Sud-Africains aux côtés des alliés au cours des différents conflits du XXe siècle (en Afrique, lors des 2 guerres mondiales, du Blocus de Berlin et de la Guerre de Corée juste après).
Périodes d’ouverture : du mardi au dimanche, du 1er avril au 15 octobre : de 10h00 à 17h45, du 16 octobre au 31 mars : de 10h00 à 15h45 - Fermé les jours fériés - Fermeture annuelle du 25 décembre au 31 janvier.
Equipements : aire de pique-nique, boutique, toilettes, bar, cafétéria, salon-de-thé, parking gratuit.
Tél : 03 22 85 02 17 
En savoir plus !

Longueval  est également le lieu de mémoire des Néo-Zélandais qui interviennent dans les combats à bord de leurs tanks le 15 septembre 1916 en direction de Flers. Le mémorial se situe un peu à l’écart du circuit, à l’est de l’axe Longueval-Flers.


Rancourt

chapelle_rancourtsLa Chapelle du Souvenir Français est une « chapelle-mémorial » emblématique du souvenir des soldats français morts le 25 septembre 1916. L'enjeu dans la prise du village de Rancourt réside, toujours dans la perspective d’avancée vers l’Est, dans la rupture de la route Bapaume-Péronne, qui constitue un important lien de communication pour l’ennemi. Le 32ème corps d'armée français est missionné pour mener à bien cette opération. Située auprès de l’immense cimetière du village (Route Nationale), la Chapelle est l’un des deux sites de mémoire français les plus importants du département. La construction de cette chapelle en pierre de taille est, non pas le fait d'une décision officielle, mais de l’initiative de la famille du Bos, originaire de la région, qui veut ériger un monument à la mémoire de son fils et de ses camarades de combat tués le ce jour-là.

Le cimetière est la plus grande nécropole française de la Somme (8 566 soldats - 28 000 m²). Il atteste de la violence des combats des trois derniers mois de l'offensive (septembre à novembre 1916). Le village a également le triste privilège de regrouper en un même lieu un cimetière français, un cimetière britannique et une nécropole allemande.

Le Musée du « Poilu » est tenu par le gardien de la Chapelle du Souvenir Français, qui, au fil des années, devient un guide passionné du site. Son érudition croissante l’amène à continuer ses recherches historiques et émouvoir des visiteurs qui viennent se recueillir quelquefois sur des tombes enfin retrouvées… En savoir plus ! 

Le cimetière allemand se situe avant d’arriver à la Chapelle du Souvenir Français, par la route à gauche (RD20) qui mène à Combles. Les cimetières allemands sont reconnaissables à leurs croix noires en métal en pierre grise, souvent au milieu d'un parc planté d'arbres.

Péronne

historial_peronneL’Historial de la Grande Guerre 
(25 km à l’Est d’Albert)

Le Musée de l’Historial voit le jour le 1er août 1992 suite à une réflexion départementale, régionale, nationale et européenne sur l’intérêt d’implanter un musée international de la Grande Guerre sur un des départements-cibles du conflit.

Le musée nouvellement construit s’imbrique dans l’imposant château médiéval de la ville de Péronne, lui-même endommagé pendant les combats. Il éclaire le visiteur sur les dimensions historiques, sociologiques et ethnologiques du premier conflit mondial et présente la vie quotidienne de la guerre à travers des témoignages de ceux qui l'ont vécue. La diversité et l’alternance des supports des collections (films d'époque projetés sur de petits écrans dans toutes les salles du musée, vitrines murales, horizontales contenant œuvres d’art, documents divers, matériel, uniformes,…) permet au visiteur d’appréhender l’ensemble du conflit sous tous ses aspects.
La muséographie est organisée par pays (Allemagne, Grande-Bretagne, France) et suivant un mode chronologique (avant, pendant et après le conflit). Le musée réserve une de ses salles à l’exposition permanente des œuvres du peintre allemand Otto Dix qui ressort profondément affecté de son engagement dans l'armée allemande. Son style expressionniste pour dépeindre les horreurs de l’humanité ne peut laisser le visiteur indifférent.
Le musée propose encore des animations toute l’année sous forme de conférences, d’expositions temporaires ou itinérantes, d’activités pédagogiques, de participation lors d’évènements ou de spectacles divers.
Un centre de recherche accueille des historiens, auteurs d’ouvrages publiés et en vente à la boutique du musée. 
Tél. : 03 22 83 14 18
http://www.historial.org
En savoir plus !

Le Mémorial australien du Mont Saint Quentin au nord de Péronne, en direction d’Arras / Bapaume, remplace le monument réalisé en 1925 détruit par les Allemands en 1940…    Il est surmonté d’un « Digger » (chercheur d’or) australien en uniforme.

 

Retour par les villages de Hem-Monacu, Feuillères, Frise (Belvédère), Eclusier-Vaux (Belvédère), Suzanne (château), Cappy (base nautique, location pénichettes), Bray-sur-Somme (église XVIe s. classée Monument Historique).


Villers-Bretonneux (sud de Corbie)

VillersBretonneuxMemAustra1Le Mémorial franco-australien
imposant édifice de pierre blanche avec une tour centrale reliée à deux pavillons d’angle sur lesquels figurent les noms des soldats australiens sans sépulture. Les troupes australiennes sont intervenues de manière déterminante pour bloquer l’offensive allemande de mars 1918.

Le Mémorial australien du Hamel (à proximité) 
Ses pierres ont été acheminées d’Australie. Ouvert toute l’année, gratuit, parking, sanitaires, aire de pique-nique. Plaque commémorative australienne relate les combats qui se sont déroulés au Hamel.